Un chef, une œuvre

« entre alchimistes du goût »

Niché dans  l’atmosphère intime d’un loft Parisien, « Un Chef, une œuvre » propose une rencontre d’exception entre la cuisine d’un chef et l’œuvre d’un artiste. 


1 artiste, 1 chef, 8 convives ainsi que leur deux hôtes, soit 11 épicuriens, sont réunis autour d’un menu spécialement conçu pour l’évènement. 

Artistes, collectionneurs, amateurs d’art éclairés et autres gourmets partagent une expérience unique où l’art et la haute-cuisine se croisent pour flatter tous leurs sens.


Tout en savourant les plats les plus fins concoctés sur le champ par le chef, cette tablée d’alchimistes du goût pourra échanger avec l’artiste mis à l’honneur par l’évènement. 

De temps à autre, si les lieux s’y prêtent, « Un chef, une œuvre » pourra aussi se dérouler dans l’atelier de l’artiste-même. 


Choisi pour ses affinités avec le monde artistique, le chef, concocte pour ses convives avisés un menu qui fait écho avec l’œuvre plastique de l’artiste invité. 


Du côté de la cave, les deux hôtes mettront en avant le talent viticole de quelques jeunes vignerons à découvrir absolument.


« Un chef, une œuvre » est aussi pour l’artiste invité, l’occasion de présenter une œuvre en édition limitée qui sera dévoilée en exclusivité aux collectionneurs présents au banquet. 


Anaïd Demir: 

Critique d’art, commissaire d’exposition, écrivain, Anaïd Demir baigne dans le monde de l’art comme un poisson dans l’eau. Depuis ses débuts dans les années 90,  elle a multiplié les collaborations tous azimuts dans le domaine artistique :  presse écrite (Technikart, Journal des Arts, Purple, Beaux-Arts Magazine, PHOTO, Art Newspaper, Le Monde, Jalouse, GQ, Crash, Trax…), radio (Radio FG, Nova Radio…), télévision (Direct 8, France 5…), Web (Konbini, Say Who…). Elle côtoie artistes, galeristes, institutionnels, journalistes et autres acteurs du monde de l’art. Il était donc temps pour elle de tenir salon, provoquer de surprenantes rencontres entre l’art et la gastronomie, et titiller les sens des plus exigeants. 


Stephen Joannon: 

Critique musical, galeriste, goûteur et Epicurien de la première heure, Stephen Joannon aime prendre la transversale. Après avoir créé, dans les années 90 et 2000, de nombreuses passerelles entre les musiques expérimentales et l’art contemporain, il cherche aujourd’hui à tisser des liens entre la cuisine et les arts plastiques, une sorte de happening à quatre mains où le travail des matières et des textures est primordiale.


Stephen Joannon et Anaïd Demir se sont rencontrés dés les années 90 alors qu’ils faisaient leurs premières griffes dans les bureaux du très visionnaire magazine Purple. Art, mode, musique, cinéma… toute l’avant-garde culturelle se croisait là dans les quelques mètres carrés d’un bureau germanopratin où Stephen initiait son public à la musique la plus pointue alors qu’Anaïd établissait des liens avec tous les artistes qui allaient compter dans les décennies suivantes. Toujours à la pointe, conscients que les enjeux du monde de l’art se déplacent et qu’il est, plus que jamais, urgent de vivre et partager des expériences artistiques, Stephen et Anaïd ont décidé de convier toute une génération d’artistes et de chefs à leur table et rejouer la partition de l’art sur le mode du vivant.